LE POIDS DU SUPERFLU

  1. LE POIDS DU SUPERFLU -:-- / -:--

j’étais tout lourd tout cassé tout corrompu
par la weed et le temps passé en continu
à te courir après
sans savoir à quoi tu ressemblais

la mine à sec et les cartouches vidées
l’air dans la tête mais rien sur le papier
sauf quelques mots
aussi engageants qu’un verre d’eau

le poids du superflu

j’ai tourné autour des mots pendant des plombes
l’électron près du noyau poursuit sa ronde
ni ne dérape
ni ne le touche ni ne s’en échappe

avoir si souvent pensé t’avoir trouvé
dans le verbe lisse et le style bien trempé
me faisait continuer
mais jamais je ne ressentais

le poids du superflu

c’est l’histoire d’une défaite non résolue
c’est la soustraction de l’avoir sur le voulu
sur ce qui aurait pu
c’est l’histoire de ta non venue

tu t’es pas laissée coucher sur le papier
qui sait ce qui en serait sorti ce qui en serait né
à mon avis
quelque chose qui aurait porté

le poids du superflu