L’AIGRI

  1. L’AIGRI -:-- / -:--

Découpe le en 2
Si tu veux,
Fracasse lui le nez
Et poche lui les yeux.
Il fera moins le malin
Sous le feu de tes poings.
Il ne dira rien,
Mais dis toi bien.
Que dès le lendemain
Il recommencera
A dire ce que tu as fait
Et pourquoi tu l’as fait.
C’est pas des coups même bien portés,
Qui lui feront tout, tout oublier.
Alors découpe le en 2
Si tu veux,
Fracasse lui le nez
Et poche lui les yeux.
Mais rappelle toi en lui tordant le coup
Qu’il sait tout.
Crache lui dessus,
Tire lui les cheveux,
Fous toi de sa gueule,
Dis lui qu’il a une petite queue.
Il fermera sa bouche
A chaque nouvelle couche.
Il ne dira rien,
Mais dis -toi bien.
Que dès le lendemain
Il recommencera
A dire ce que tu as fait
Et pourquoi tu l ‘as fait.
C’est pas des insultes
Même bien ciblées,
Qui lui feront tout,
Tout oublier.
Alors crache lui dessus,
Tire lui les cheveux,
Fous toi de sa gueule,
Dis lui qu’il a une petite queue.
Mais rappelle toi en parlant de vous,
Qu’il sait tout.
Parce que…
Il collecte des informations,
Sur toutes ses relations.
Il n’a pas d’amis,
Que de futurs ennemis.
Voilà ce que sa vie pourrie
Lui a appris.
Il attend patiemment chaque engueulade,
Pour déverser savamment sa marmelade,
Pour cracher sa bile
A la face des débiles,
Lui il gagne de l’argent
Il a pas peur des gens.
Il aurait voulu devenir un artiste
Pour conquérir et dominer la piste.
Mais il se sent tellement mal dans son élément…
Il se sent tellement chiant et tellement triste.