MADELEINE

  1. MADELEINE -:-- / -:--

Lorsque Madeleine m’emmenait
Promener sur la jetée
Et que ravie elle se saoulait
De vent, de rires et de baisers

Comme ça me plaisait
D’ainsi se laisser aller
À cet instant je me disais
À quoi bon vivre sans aimer

Lorsque Madeleine m’emmenait
Promener sur la jetée
Et qu’hésitante elle se penchait
Parfois presque jusqu’à chuter

Comme ça me plaisait
De vivre ainsi menacé
À cet instant je me disais
À quoi bon vivre sans tomber

Lorsque Madeleine m’emmenait
Promener sur la jetée
Et que sa colère me couvrait
De cris, d’écume et d’insultes salées

Dessous le ciel médusé, je tremble
Pendant qu’elle hurle dans mes yeux
Que nous ne mourrons pas ensemble
Mais que nous mourrons tous les deux

Lorsque Madeleine m’emmenait
Promener sur la jetée
Et que ravie elle s’y saoulait